18 décembre 2011 -Journée Internationale de solidarité avec les migrants

Ensemble pour les droits et la dignité des migrant.e.s

Manifestation dimanche 18 décembre
RdV parisien à 15h à Belleville

Nous sommes des organisations participant sous différentes formes aux luttes des immigré.e.s et aux actions concrètes de soutien.
Si la situation en France pour les migrant.e.s et réfugié.e.s s’est considérablement durcie ces dernières années, tant la solidarité autour des élèves et parents d’élèves avec le Réseau Education Sans Frontières (RESF) que, depuis 2008, les grèves de travailleuses et travailleurs sans papiers ont permis de modifier le regard de la population en leur direction
Nous entrons dans une phase de débats électoraux où nous souhaitons faire entendre la voix de la solidarité, de l’hospitalité et de la fraternité. Nous répondons donc à l’appel lancé par le Forum mondial migration de Quito d’octobre 2010 et par le Forum social mondial de Dakar de février 2011 en nous engageant à faire connaître dans notre presse et sur nos listes de diffusion l’appel à ce que, dans le plus grand nombre d’endroits possibles en France, se tiennent autour du 18 décembre des initiatives exigeant une politique de solidarité réelle, juste et généreuse.
Nous appelons également à la ratification par la France de la Convention des Nations unies « pour les droits des travailleurs immigrés et des membres de leurs familles ».
Nous souhaitons que nos structures locales, nos adhérent.e.s se rencontrent et construisent ensemble ces initiatives, qui feront, par delà nos différences, de cette Journée Globale Migration un moment fort de débat.

Journée Internationale de solidarité avec les migrants

Associations : Act’up, ATTAC, CIMADE, Droits-Devant, Femmes Egalité, FASTI, FTCA, LDH, MRAP

Collectifs : D’ailleurs nous sommes d’ici, RESF, UCIJ

Syndicats : CGT, FSU, Solidaires

Partis politiques : Alternatifs, NPA, PCF, PCOF, PG.

voir la Charte mondiale des migrants proclamée à Gorée (Sénégal) le 4 février 2011

Les commentaires sont fermés.