Communiqué de presse : Les élus, associations et habitants s’élèvent contre la remise d’OQTF aux familles Rroms du passage Dupont

Saint-Denis le 21 avril 2011

Communiqué de presse

Les élus, associations et habitants s’élèvent contre la remise d’OQTF aux familles Rroms du passage Dupont

Patrick Braouezec, Député et Président de Plaine Commune, Didier Paillard, Maire de Saint-Denis, les familles Rroms du passage Dupont, le réseau 1427 et le GIB 93200 s’élèvent contre la remise d’OQTF ce jeudi 21 avril à soixante Rroms habitants des terrains mis à disposition par la ville de Saint-Denis.

Ce matin vers 7h, la police nationale est intervenue passage Dupont à Saint-Denis où des familles Rroms vivent sur les parcelles appartenant à la ville de Saint-Denis, avec une convention d’occupation signée avec la mairie.

Une soixantaine d’adultes s’est vue remettre une OQTF (obligation de quitter le territoire français) leur ordonnant de quitter le territoire d’ici un mois. La police est intervenue en bloquant totalement l’accès à la rue, et en empêchant les élus et les soutiens associatifs présents de rejoindre les familles.

Ces familles, expulsées en juillet 2010 du Hanul, plus important et plus ancien bidonville d’Ile-de-France, sont installées passage Dupont depuis août 2010. Depuis cette date, un projet de relogement et d’accompagnement vient renforcer le processus de leur intégration. Ce projet pérenne travaillé en concertation avec leurs représentants, leurs soutiens, la ville de Saint-Denis et la communauté d’agglomération Plaine Commune témoigne d’une recherche de solution alternative et durable quant à la situation des Rroms sur le territoire français.

Cette opération de police, qui intervient une fois de plus en pleine période de vacances scolaires fragilise à nouveau des familles installées à Saint-Denis depuis très longtemps. C’est aussi un désaveu voire une fin de non-recevoir flagrante des différentes démarches constructives de conciliation organisées par les collectivités territoriales, mises en porte-à-faux par le gouvernement actuel.

La volonté d’intégration de ces populations à la vie de la cité n’est plus à démontrer. Ces personnes s’inscrivent aujourd’hui dans de nombreuses démarches administratives, sociales, culturelles, médicales, d’insertion professionnelle. Leurs enfants sont scolarisés dans deux écoles élémentaires de la ville. Pour la plupart d’entre eux, ils résident depuis plus de 10 ans sur le territoire et sont reconnus par la Ville comme des Dionysiens à part entière.

Didier PAILLARD, maire de Saint-Denis, et Patrick BRAOUEZEC, Député, ont sollicité un rendez-vous en urgence avec le Préfet de la Seine-Saint-Denis afin de protester contre cette opération qui met en danger le projet d’installation pérenne des familles. Ils vont également solliciter une rencontre avec Viviane REDING, commissaire européen chargée de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, afin de revenir sur le traitement européen du déplacement des Rroms et la levée des mesures transitoires appliquées par la France.

En effet la situation des habitants du passage Dupont n’est malheureusement pas un cas isolé en Seine-Saint-Denis et plus largement dans toute la France. Elle s’inscrit dans une longue suite d’expulsions systématiques de terrain et/ou du territoire, qui ne tiennent compte ni des situations des familles ni des éventuels projets mis en place avec les collectivités locales.                              .

Ce contenu a été publié dans Documents, Tribunes et actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.