Evry – collectif Anti-Racisme 91 « D’ailleurs nous sommes d’ici »

Collectif Anti-Racisme 91 « D’ailleurs nous sommes d’ici »

Contact : 06.63.86.03.17 e-mail : collectif-antiracisme91@abri.org

Compte rendu synthétique de la mobilisation du 5 a la préfecture d’Evry initiée par le collectif d’ailleurs nous sommes d’ici 91.

Décision avait été prise qu’après la manifestation nationale du 28 mai( DNSD) de poursuivre, de développer les rassemblements exigeant une autre politique vis à vis des migrants. C’est à ce titre que  suite à la proposition faite au nom  du Collectif essonnien D’ailleurs nous sommes d’ici, de nombreuses associations, syndicats, réseaux ont lancé un appel à se rassembler devant la préfecture, à Evry, pour dénoncer les conditions indignes dans lesquels sont reçus les migrants.

En dépit de la période ce sont  plus de 200 personnes (environ ) qui sont venues manifester. Ce fut une belle matinée, animée par ZEP que nous remercions encore pour leur engagement et leur qualité, une matinée  placée sous le signe de la lutte et de la solidarité.

Les prises de parole ont été à l’image du collectif, diverses ouvrant ainsi l’angle sur plusieurs aspects complémentaires des réalités politiques et humaines concernant les migrants et le non droit, que ce soit pour les actions solidaires avec les salariés, les parents d’élèves, les Rroms, ou encore au Centre de rétention de Palaiseau. Le président du Conseil Général est venu lui même dire qu’il demandait que d’autres conditions d’accueil soient décidées, mises en place.

La préfecture a accepté de recevoir une délégation tout en limitant celle-ci à 8 personnes. Il fut donc décidé sur place que la délégation se composerait de représentant du collectif d’Ailleurs nous sommes d’ici, de L’ASTI DES Ulysse, de  RESF, la CGT, Maison du monde., de la FSU. Cette délégation a été reçue par le secrétaire adjoint du préfet,  après la remise de la coupe.

Nous  lui  avons fait part du caractère indigne et inacceptable  du traitement des migrants et de nos revendications, notamment l’indécence des ces file sd(attente, dehors quel que soient les conditions climatique. Nous avons dit le scandale du manque de moyen pour recevoir décemment les migrants obligeant ceux ci à d’interminables heures d’attentes pour trop souvent ne pas être reçus.

En retour, il nous a annoncé ce jeudi 7 juillet à 11h30 une réunion de travail avec le préfet, dans le but,  et nous l’exigeons,  de trouver des solutions concrètes.

Pendant ce temps-là, à l’extérieur, le concert du groupe (ZEP) Zone d’expression populaire venu de Lille pour soutenir cette mobilisation, fut très apprécié par les manifestants qui attendaient le retour de la délégation.

Cela a donné à cette manifestation un air et une couleurs de résistance populaire et citoyenne qui laissera sans doute des traces de notre passage  ce 5 juillet  à la préfecture d’Evry.

Pour conclure, c’est, je pense, une première réussite, qui témoigne de l’intérêt d’un espace fédérateur tel que le Collectif D’ailleurs nous sommes d’ici, qui pour cette première action a su rassembler plusieurs forces, a fait participer le président du conseil général, ainsi que d’autres élus, et a obligé le préfet à  programmer une réunion de travail.

Nous ne lâchons pas l’affaire !


mardi 5 juillet – rassemblement de lutte pour les droits des migrants

À partir de 9h00, devant la Préfecture de l’Essonne, Boulevard de France, 91000 EVRY, à l’appel du collectif Anti-Racisme 91 unitaire et citoyen « D’ailleurs Nous Sommes d’Ici ». Le rassemblement donnera lieu à un point presse afin de donner un certain nombre d’éléments sur les méthodes préfectorales d’entrave à la régularisation.

Communiqué de presse

Depuis le mois de mars 2011, les conditions d’accueil des étrangers dans les services préfectoraux se sont beaucoup dégradées. Du jamais vu dans notre département !

Le renouvellement d’un titre de séjour, le dépôt d’une première demande de régularisation, l’obtention d’un titre républicain (titre de séjour pour les enfants nés en France, permettant de voyager), le dépôt d’une demande d’asile, la demande de naturalisation sont devenus un véritable parcours du combattant. Tous les étrangers sont concernés : familles, travailleurs, étudiants, jeunes majeurs… Or, les titres de séjours et les récépissés sont indispensables pour conserver son travail, faire valoir ses droits à la sécurité sociale, s’inscrire à l’université…

Tous ces obstacles mis en place par la préfecture de l’Essonne maintiennent les étrangers dans la précarité et, de ce fait, les amèneront à reprendre le chemin de la clandestinité.

L’accueil des étrangers, l’accès à l’information, le traitement des dossiers, les délais de réponse sont indignes d’un service de l’Etat ! Cette situation sur notre département doit changer !

Pour faire entendre ces exigences,

un rassemblement est organisé mardi 5 juillet 2011 à partir de 9h00

devant la Préfecture de l’Essonne à Evry

Programme :
9h00 : remise symbolique à la Préfecture de la coupe de » la meilleure… »
9h30 : prises de parole
10h15 : concert du groupe ZEP (Zone d’Expression Populaire )
11h : conférence de presse

Contacts :

Farid Bennaï, Collectif D’ailleurs nous sommes d’ici, 06 63 86 03 17
René-Marc JILET, UL CGT Massy, 06 74 83 02 74
Nadia Nguyen, RESF, 06 10 55 35 21
Florence Dahirel, ASTI des Ulis, 06.23.72.05.66

Signataires : Collectif d’ailleurs nous sommes d’ici 91, AC! 91, (ASEFRR) Association de Solidarité en Essonne aux Familles RROMS ROUMAINES, ASTI des Ulis 91, Attac Centre Essonne, ATTAC Nord-Essonne, Collectif CSP (les Ulis), La FETAF (Fédération des Travailleurs d’Afrique en France, La Maison du Monde d’Evry, LDH 91, MRAP 91, Observatoire Citoyen du CRA de Palaiseau, Organisation de Femmes Egalite 91, RESF 91, CGT Educ’action 91, FSU 91, UD CGT 91, UD CFDT 91, UD CNT 91, UL CGT de Massy (91), Alternatifs 91, Cercle Jeunes du PCOF 91, Collectif GALU Palaiseau, EELV 91, FASE 91, Gauche Unitaire 91, NPA 91, PCOF 91, PCF 91, PG 91, PS 91, RAG (rassemblement à Gauche), Fleury Solidaires

Voir le tract  : DNSI91-TRACT 5 JUILLET 2011 premiers signataires 24 juin 2h45

Retour sur la participation du collectif anti-racisme91 D’ailleurs nous sommes d’ici à la manifestation parisienne du 28 mai :

À lire en page 5 du n° de juin de la Lettre de la Maison du Monde. Voir aussi le site de la Maison du Monde d’Evry, pour présentation et accès intégral à tous les numéros de la Lettre de la Maison du Monde .

jeudi 12 mai : Conférence de Presse & Débat public  : Pourquoi est-il important de manifester le 28 mai 2011 & quels types de résistance face a l’offensive xénophobe, raciste et sécuritaire ?

Intervenants : Serge GUICHARD, Président de l’Association de Solidarité en Essonne aux Familles Rroms Roumaines (A.S.E.F.R.R.) & Olivier LE COUR GRANDMAISON, Maître de Conférences à l’Université Evry.

Nous invitons toutes celles et tous ceux qui veulent exiger la suppression du ministère de l’Immigration sous sa forme actuelle, l’arrêt immédiat de cette politique et la régularisation des sans-papiers à nous rejoindre pour débattre, décider ensemble des actions à mener dans nos villes et notre département.

Contact : 06.63.86.03.17 e-mail : collectif-antiracisme91@abri.org

Premiers signataires : ASEFRR, ASTI (Ulis), Collectif CSP (Ulis), ATTAC Centre Essonne, LDH 91, Maison du Monde d’Evry, MRAP 91,L’UNEF 91. FSU 91, AC 91,RESF 91, Collectif GALU (Palaiseau), FASE 91, Gauche unitaire 91,les Alternatifs 91, NPA 91.

voir le tract : pdf_Dailleurs-tract91-OK

compte rendu de la réunion du 28 avril :


Collectif Essonnien « D’ailleurs nous sommes d’ici » Compte rendu de la réunion du 28 avril 2011 – maison du monde, Evry

Au moment où la majorité au pouvoir poursuit son offensive contre les immigrés en s’en prenant désormais aux travailleurs étrangers en situation régulière et aux demandeurs d’asile, à la veille du 1er mai et à quelques semaines des mobilisations nationales et unitaires du 28 mai, le Collectif « d’Ailleurs nous sommes d’ici » s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui combattent le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et qui sont favorables à la régularisation des sans-papiers pour qu’ils descendent massivement dans la rue le 28 mai.

Des collectifs unitaires existent et sont en cours de constitution dans plus de 25 villes de France. L’Appel est désormais soutenu par des dizaines d’organisations politiques et syndicales, plus d’une centaine d’associations nationales et locales et plus de 200 élus locaux, députés et parlementaires européens du Parti socialiste, d’Europe-Ecologie-Les-Verts, du Parti communiste, du Parti de Gauche, de la Gauche unitaire, de la Fase, du Parti occitan, de l’Union démocratique bretonne, du NPA…

De nombreuses initiatives antiracistes auront lieu tout au long du mois de mai. Pour vous tenir informé des mobilisations près de chez vous, consulter l’agenda, les activités des collectifs locaux, la liste des signataires etc., consultez le site D’ailleurs nous sommes d’ici : http://dailleursnoussommesdici.org/ Vous pouvez également y trouver du matériel à télécharger ou à commander (tracts, affiches, autocollants, badges etc.).

Appel pour la constitution d’un collectif anti-racisme 91

Au lendemain de la victoire de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2007, était créé pour la première fois dans l’histoire de la République un ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Co-développement. Depuis, des dizaines de milliers d’étrangers en situation irrégulière, hommes, femmes, enfants sont traqués, arrêtés et expulsés, y compris dans un pays en guerre comme l’Afghanistan.

A cela se sont ajoutés les effets désastreux du pseudo-débat sur l’identité nationale, puis la chasse aux Rroms, ainsi que les déclarations provocatrices et racistes de membres du gouvernement à l’encontre des immigrés et des musulmans. Cette politique est inacceptable. Elle viole des droits fondamentaux, des dispositions internationales ratifiées par la France, des principes humanitaires élémentaires.

Aujourd’hui, ce sont les mouvements révolutionnaires et d’émancipation du Maghreb et du Machreb qui sont dévoyés par les discours de nos dirigeants qui ne veulent y voir que des sources de vagues migratoires s’abattant sur l’Europe, alors qu’il s’agit de l’irruption de peuples dans le domaine politique, décidés à reprendre un pouvoir que des dictateurs soutenus par l’Occident leur avaient confisqué. L’extrême droite s’en repaît. En Essonne, ce n’est pas moins que la moitié des cantons renouvelables qui ont vu un candidat du Front National être présent au second tour.

Pour que cesse cette situation qui porte atteinte à des droits fondamentaux, qui menace gravement le droit d’asile et ruine l’existence des personnes étrangères visées, nous appelons à une manifestation nationale et unitaire au mois de mai 2011, à la date anniversaire de la création du ministère de l’Immigration qui perdure aujourd’hui sous une autre forme.

Aussi, en Essonne, il nous faut aujourd’hui agir et porter cet appel – dailleursnoussommesdici.org – pour une mobilisation nationale et unitaire contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers le 28 mai. Il nous faut nous organiser en collectif afin de médiatiser le plus largement possible cette démarche appelant à refuser que la peur et la xénophobie soient les principaux vecteurs de la politique française et que certaines catégories de la population soient victimes d’une stigmatisation à peine voilée. Mais cette date du 28 mai ne nous semble qu’une étape. Elle doit être le point d’ancrage pour la construction de collectifs anti-racistes dans toute la France, et donc également en Essonne. C’est pourquoi, nous, citoyennes et citoyens, militantes et militants ou non d’organisations politiques, associatives, syndicales d’horizons divers, appelons à une réunion de constitution d’un collectif départemental « D’ailleurs Nous Sommes d’Ici » le : vendredi 29 avril 2011 à 19 h 30 à la Maison du Monde à Evry. Nous invitons toutes celles et tous ceux qui veulent exiger la suppression du ministère de l’Immigration sous sa forme actuelle, l’arrêt immédiat de cette politique et la régularisation des sans-papiers à nous rejoindre pour décider ensemble des actions à mener sur le département. Premiers signataires : SAID AZOUZ, ATHIS-MONS, CITOYEN POUR L’EGALITE DES DROITS POUR TOUS.TAREK BEN HIBA MASSY FASE91/FTCR. LEILA BON—BATTAIS, VIGNEUX-SUR-SEINE, MILITANTE NPA 91 . FARID BENNAÏ,VIRY-CHATILLON,MILITANT FASE 91/FSQP. JEAN-LOUIS BERLAND,SAINT-MICHEL sur ORGE,CONSEILLE MUNICIPALE(PG). MICHEL CHESSERON,ÉVRY, MEMBRE d’ASAPA (Amitié Solidarité Avec le Peuple Algérien). MICHEL COUTARD, EVRY,MILITANT,(d’AC91)AGIR ENSEMBLE CONTRE le CHOMAGE et la PRÉCARITÉ. FLORENCE DAHIREL LES ULYSE ,VICE-PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION DE SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS IMMIGRES Membre de la FASTI. DAVID DAUVER VIGNEUX-SUR-SEINE MILITANT NPA91. ANNE-MARIE DECRAEMER /MILITANTE MRAP 91. VINCENT FULLANA ,VIRY-CHATILLON, ALTERNATIFS 91. IVETTE LE GARFF, EVRY,LDH. SERGE GUICHARD PALAISEAU, PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION DE SOLIDARITÉ EN ESSONNE AUX FAMILLES RROMS ROUMAINES. OLIVIER LE COUR GRANDMAISON,(maître de conférences à l’Université d’Evry). NADIA NGUYEN QUANG MASSY MILITANTE, RESF 91. FRÉDÉRIC MOREAU, ÉVRY,MILITANT,CGT Educ’ACTION. CÉCILE PAPA, Évry, MÉDECIN MARTINE PLATEL,MILITANTE, MRAP 91. MARIE PONROY,ÉVRY, MILITANTE, de l’association MAISON DU MONDE. AOMAR RAHMANI JUVISY sur ORGE CONSEILLER MUNICIPAL. CLAUDE RIWAN, COLLECTIF GALU PALAISEAU ACU/FASE 91. NICOLE ROGER,MASSY MILITANTE ATTAC 91. SÉBASTIEN SAGETAT,JUVISY SUR ORGE,MILITANT,FASE 91 TEWIK SEKKAÏ, ATHIS-MONS MILITANT SUD/PG. YENS ULRICI VIGNEUX-SUR-SEINE-MILITANT du SNUIPP.

Cette première réunion constitutive du collectif départemental a rassemblé 23 présents, citoyens, militants ou représentants des associations suivantes :

ASEFRR Palaiseau, Associations Roms, ASTI des Ulis, ATTAC centre Essonne, Collectif GALU Palaiseau, Collectif CSP des Ulis, FASE collectif 7ème circonscription, FASE 91, FSU 91, FSQP Gauche unitaire 91, LDH 91, les Alternatifs, Maison du monde, MRAP 91, NPA, PG.

Introduction de Farid Bennai :

« Je suis acteur associatif et politique du mouvement anti-raciste à travers mon engagement au FSQP (forum social des quartiers populaires).

Je milite également à la FASE (Fédération pour une Alternative sociale et écologique) qui est un espace fédératif entre des militants issus du mouvement social et des militants de culture politique diverse de la gauche de combat. La FASE défend l’idée d’une transformation du rapport entre le social et le politique. Cela passe plus précisément par l’affirmation que chacun dans son champ d’action a des liens spécifiques mais que chacun doit dialoguer pour que les choses bougent. Les différences ne sont pas à gommer mais doivent néanmoins permettre d’agir ensemble et d’instaurer un dialogue permanent pour que les débouchés politiques émergent du mouvement social. Nous ne concevons pas de construire un projet politique sans le mouvement social et les revendications légitimes.

Cela me tenait à cœur depuis un certain moment d’initier avec vous une dynamique de mobilisation départementale, de convergence des luttes et des résistances. Face l’offensive xénophobe et sécuritaire de la droite et de l’extrême droite qui va se poursuivre sans relâche, et que dire de l’absence d’une certaine gauche sur la question du racisme installé dans notre société depuis trop longtemps et qui refait surface sans précédent dans l’histoire de la 5ème République.

Au delà de la mobilisation nationale du 28 mai, et de ce que nous pouvons décider ce soir de faire pour une large préparation de cette journée dans le département, il y a, à mon avis, lieu de poursuivre :

- Pour construire un espace départemental de convergence des luttes anti-racistes, associatives, politiques, citoyennes,
- Pour provoquer l’action et le débat,
- Pour disposer d’un lieu d’observation, de formation et d’information. »

Proposition d’un débat (avec Olivier Lecour Grandmaison et Serge Guichard) et d’une conférence de presse le jeudi 12 mai de 18h à 20h à l’Université d’Evry.

Éléments du débat et décisions :

La proposition de se « fédérer » dans un collectif départemental fait l’unanimité et la décision a été prise de le créer tout en veillant bien à son ouverture permanente à ceux qui voudraient le rejoindre ensuite. Cependant, sa forme est à définir : collectif ou plate forme ? Creuset d’actions départementales ou lieu de débat ?

Les présents, tous militants impliqués, sont d’accord sur le fait qu’il ne s’agit pas de créer une structure de plus qui prendrait du temps, mais un lieu d’échange qui permettra de donner du souffle et de la résonance aux luttes que nous menons. Un espace qui permettra également de dégager des propositions, du projet alternatif et pas seulement des actions de résistances aux mauvais coups.

Des pistes ont rencontré une large approbation : par exemple, tenir une journée de dénonciation des conditions d’accueil dans les services des étrangers à la Préfecture et dans les sous préfectures. Un large accord s’est exprimé sur le fait qu’une telle action, faisant appel à l’indignation et aux sentiments humains, doit être accompagnée de débats, car il ne s’agit pas seulement de gagner des conditions d’accueil plus dignes pour les étrangers mais de changer de politique migratoire.

Au-delà de ces premières réflexions sur l’avenir du collectif Essonnien, les présents ont décidé de concentrer tous leurs efforts d’ici le 28 mai sur la popularisation et la réussite de la manif nationale, et d’approfondir ces échanges ensuite :

• tenir une conférence de presse le 12 mai pour tenter d’avoir un peu de résonance médiatique départementale,

• le débat du 12 mai, dont le thème est à affiner devrait tourner autour du thème « pourquoi est-il important de manifester le 28 mai et de constituer un collectif dans la durée »,

• tract Essonnien d’appel au 12 et au 28 en préparation (Jacques Simon fait une ébauche du recto essonnien / appel national au verso). L’objectif est de le diffuser largement dans nos réseaux, de le distribuer partout où ce sera possible, dans les quartiers populaires, dans les campements de Roms (Grégoria Epaillard propose une version simplifiée en romani), voire son adaptation pour les Gitans français (« Pourtant nous sommes d’ici », suggestion de Martine Platel)…

Appel à la constitution d’un collectif anti-racisme 91 :

Nous, Citoyennes et citoyens, Militantes et militants ou non d’organisations politiques, associatives, syndicales concernés et révoltés par les politiques racistes et xénophobes actuelles,

vous invitons à une réunion unitaire et citoyenne autour de l’appel « D’ailleurs Nous Sommes d’Ici »

le vendredi 29 avril 2011 à 19 h 30 à la Maison du Monde à Evry (509 Patio des Terrasses de l’Agora – 91000).

A signer : l’appel ci-dessous pour la constitution d’un collectif anti-racisme 91 par retour de mail à l’adresse f.bennai@free.fr

Pour lire la suite : http://reveilcitoyen.org/spip.php?article639


 

Zone de Texte: Communiqué de presseDepuis le mois de mars 2011, les conditions d’accueil des étrangers dans les services préfectoraux se sont beaucoup dégradées. Du jamais vu dans notre département!

Le renouvellement d’un titre de séjour, le dépôt d’une première demande de régularisation, l’obtention d’un titre républicain (titre de séjour pour les enfants nés en France, permettant de voyager), le dépôt d’une demande d’asile, la demande de naturalisation sont devenus un véritable parcours du combattant. Tous les étrangers sont concernés : familles, travailleurs, étudiants, jeunes majeurs,…

Or, les titres de séjours et les récépissés sont indispensables pour conserver son travail, faire valoir ses droits à la sécurité sociale, s’inscrire à l’université,…


Tous ces obstacles mis en place par la préfecture de l’Essonne maintiennent les étrangers dans la précarité et, de ce fait, les amèneront à reprendre le chemin de la clandestinité.

L’accueil des étrangers, l’accès à l’information, le traitement des dossiers, les délais de réponse sont indignes d’un service de l’Etat!

Cette situation sur notre département doit changer!

Pour faire entendre ces exigences,

un rassemblement est organisé mardi 5 juillet 2011 à partir de 9h00

devant la Préfecture de l’Essonne à Evry

Programme :
9h00 : remise symbolique à la Préfecture de la coupe de » la meilleure… »
9h30 : prises de parole
10h15 : concert du groupe ZEP (Zone d’Expression Populaire )
11h : conférence de presse

Contacts :

Depuis le mois de mars 2011, les conditions d’accueil des étrangers dans les services préfectoraux se sont beaucoup dégradées. Du jamais vu dans notre département!

Le renouvellement d’un titre de séjour, le dépôt d’une première demande de régularisation, l’obtention d’un titre républicain (titre de séjour pour les enfants nés en France, permettant de voyager), le dépôt d’une demande d’asile, la demande de naturalisation sont devenus un véritable parcours du combattant. Tous les étrangers sont concernés : familles, travailleurs, étudiants, jeunes majeurs,…

Or, les titres de séjours et les récépissés sont indispensables pour conserver son travail, faire valoir ses droits à la sécurité sociale, s’inscrire à l’université,…

Tous ces obstacles mis en place par la préfecture de l’Essonne maintiennent les étrangers dans la précarité et, de ce fait, les amèneront à reprendre le chemin de la clandestinité.

L’accueil des étrangers, l’accès à l’information, le traitement des dossiers, les délais de réponse sont indignes d’un service de l’Etat!

Cette situation sur notre département doit changer!

Pour faire entendre ces exigences,

un rassemblement est organisé mardi 5 juillet 2011 à partir de 9h00

devant la Préfecture de l’Essonne à Evry

Programme :
9h00 : remise symbolique à la Préfecture de la coupe de » la meilleure… »
9h30 : prises de parole
10h15 : concert du groupe ZEP (Zone d’Expression Populaire )
11h : conférence de presse

Contacts :

Farid Bennaï, Collectif D’ailleurs nous sommes d’ici, 06 63 86 03 17
René-Marc JILET, UL CGT Massy, 06 74 83 02 74
Nadia Nguyen, RESF, 06 10 55 35 21
Florence Dahirel, ASTI des Ulis, 06.23.72.05.66

 

Signataires : Collectif d’ailleurs nous sommes d’ici 91, AC! 91, (ASEFRR) Association de Solidarité en Essonne aux Familles RROMS ROUMAINES, ASTI des Ulis 91, Attac Centre Essonne, ATTAC Nord-Essonne, Collectif CSP (les Ulis), La FETAF (Fédération des Travailleurs d’Afrique en France, La Maison du Monde d’Evry, LDH 91, MRAP 91, Observatoire Citoyen du CRA de Palaiseau, Organisation de Femmes Egalite 91, RESF 91, CGT Educ’action 91, FSU 91, UD CGT 91, UD CFDT 91, UD CNT 91, UL CGT de Massy (91), Alternatifs 91, Cercle Jeunes du PCOF 91, Collectif GALU Palaiseau, EELV 91, FASE 91, Gauche Unitaire 91, NPA 91, PCOF 91, PCF 91, PG 91, PS 91, RAG (rassemblement à Gauche), Fleury Solidaires

Farid Bennaï, Collectif D’ailleurs nous sommes d’ici, 06 63 86 03 17
René-Marc JILET, UL CGT Massy, 06 74 83 02 74
Nadia Nguyen
, RESF, 06 10 55 35 21
Florence Dahirel, ASTI des Ulis, 06.23.72.05.66

Signataires : Collectif d’ailleurs nous sommes d’ici 91, AC! 91, (ASEFRR) Association de Solidarité en Essonne aux Familles RROMS ROUMAINES, ASTI des Ulis 91, Attac Centre Essonne, ATTAC Nord-Essonne, Collectif CSP (les Ulis), La FETAF (Fédération des Travailleurs d’Afrique en France, La Maison du Monde d’Evry, LDH 91, MRAP 91, Observatoire Citoyen du CRA de Palaiseau, Organisation de Femmes Egalite 91, RESF 91, CGT Educ’action 91, FSU 91, UD CGT 91, UD CFDT 91, UD CNT 91, UL CGT de Massy (91), Alternatifs 91, Cercle Jeunes du PCOF 91, Collectif GALU Palaiseau, EELV 91, FASE 91, Gauche Unitaire 91, NPA 91, PCOF 91, PCF 91, PG 91, PS 91, RAG (rassemblement à Gauche), Fleury Solidaires

Ce contenu a été publié dans Activités des Collectifs locaux, collectifs Ile-de-France, événements, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.