L’Amour au ban, comédie au service de la cause des couples mixtes

Les Amoureux au ban public ont le plaisir de vous convier à l’une des représentations de la pièce de théâtre L’Amour au ban, comédie au service de la cause des couples mixtes, écrite par Massamba Diadhiou et mise en scène par Robert Marcy.

Les représentations auront lieu à Paris:

- samedi 30 avril à 12h30, dimanche 15 et 22 mai à 20h45 et lundi 6 juin à 19h00 au Théâtre du Nord Ouest (13 rue du Faubourg Montmartre, 75009, Métro Grands Boulevards, Ligne 8 ou 9). Tarif: 13€/23€, réservations : reservation.amoureux@gmail.com

- dimanche 08 et lundi 09 mai à 20h30 au studio Raspail ( 216 bdl Raspail, 75014, Métro Vavin, ligne 4). Entrée libre. Réservation au 01 40 05 01 18 ou sur reservation.amoureux@gmail.com

Plus d’informations sur : http://amoureuxauban.net/theatre/?page_id=129

Molière fait-il rire par des sujets comiques ? L’avarice, la jalousie, l’hypocrisie … De ces détestables réalités, grâce à lui, le public s’amuse.
Toutes choses égales, l’auteur de «  L’amour au ban » nous fait rire de ces situations graves et parfois dramatiques qui se multiplient en France où l’Etat, obsédé par les mariages blancs, ne néglige rien pour s’en prémunir.
Tous les couples mixtes sont a priori soupçonnés de cette fraude, et traqués tels des délinquants. C’est ainsi que tout étranger(e) marié(e) à un(e) français(e) – ou qui en fait le projet – est systématiquement suspecté(e). Ici pas de présomption d‘innocence. Aucun de ces couples n’échappe à des poursuites – masquées sous forme d’un monceau de contrôles, de démarches, de formalités parmi les plus mesquines, d’enquêtes, d’interrogatoires, et pire : d’incursions dans la vie privée, parfois à domicile – bref d’investigations tout à fait invraisemblables.
« L’amour au ban » est une pièce en cinq actes. A vrai dire, cinq tableaux aux allures surréalistes, et qui ne sont pourtant que les images  fidèles de ces authentiques scènes quotidiennement menées par des fonctionnaires zélés. Une illustration réjouissante de la mise au ban institutionnalisée des couples mixtes. Que la représentation de ce divertissement inspire au public les réflexions les plus sérieuses, c’est à quoi tendent toutes les vraies comédies.

Robert Marcy

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.