Déclaration du PCF et initiations vauclusiennes du collectif contre la xénophobie du samedi 28 mai 2011

Déclaration du PCF et initiations vauclusiennes du collectif contre la xénophobie du samedi 28 mai 2011

Samedi 28 mai, date anniversaire de la création du ministère de l’immigration, dans toute la France des initiatives, des rassemblements, des manifestations… diront « non au racisme, non à la politique d’immigration de la bande du Fouquet’s, oui à la régularisation des sans-papiers » http://dailleursnoussommesdici.org.

Dans un contexte européen et français marqué par la progression de la droite extrême et de l’extrême droite tous les démocrates doivent se lever pour dire stop.

Il est clair que l’enjeu migratoire sera au cœur du débat en vue des échéances électorales de 2012. Comme l’indique l’affreux discours de Grenoble, la campagne tant du Président des riches que de l’héritière s’articulera autour du triptyque : crise sociale – immigrés – insécurité. C’est dire, qu’être à l’offensive contre le racisme et les discriminations parce que passionnément à Gauche, sera une des marques du Front de Gauche.

Il est des combats de société qui sont incontournables. Celui de la place des migrants dans une France ouverte et accueillante en est. Au cœur de notre engagement d’égalité, de paix et de solidarité, notre rapport aux peuples du monde est un identifiant. C’est dire, combien la coopération avec les pays émergents donnent du sens à notre projet. Dans le même temps, qu’il s’agit de déconstruire le toxique triptyque qui tend à imputés la mal-être social des p’tit gens comme l’insécurité aux immigrés. La ficelle est trop grosse. Quand le pauvre blanc croit que le pauvre beurre lui prend le pain de la bouche, il oublie l’essentiel : les riches qui voient leurs bénéfices s’envoler. Ces riches qui contre la liberté des Hommes choisissent  la libre circulation du fric.

Au contraire de cette vision abjecte, il faut remettre les choses à l’endroit. Les phénomènes migratoires, la diversité des cultures, sont une chance pour l’humanité. Contrairement aux affirmations des racistes, l’immigration rapporte plus à la France qu’elle ne coute (rapport parlementaire du 11 mai 2001).

Le problème n’est pas de savoir si la France peut accueillir toute le misère de monde, mais si la gauche au pouvoir aura le devoir de combattre un monde qui sécrète la misère.

Le Parti Communiste Français, partie prenante du Collectif 84 contre la xénophobie d’état appelle à participer aux initiatives du collectif vauclusien le samedi 28 mai 2011

voir les initiatives du collectif vauclusien

Ce contenu a été publié dans Documents, Tribunes et actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.