Manifestation du collectif D’ailleurs, nous sommes d’ici – Nord Littoral – 29 mai 2011

Manifestation du collectif D’ailleurs, nous sommes d’ici

Lutter contre toutes les formes de racisme

dimanche 29.05.2011, 06:00

Ils étaient environ 150 à manifester dans les rues de Calais. Ils étaient environ 150 à manifester dans les rues de Calais.

Elles étaient environ 150 personnes à manifester hier après-midi dans les rues de Calais contre le racisme et la politique d’immigration du gouvernement français.
Ce mouvement a été organisé par le collectif D’ailleurs, nous sommes d’ici.

« Le samedi à Calais, c’est le jour pour manifester ». Le slogan est scandé inlassablement par une militante au mégaphone, rue de Moscou. C’était le point de départ de la manifestation contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation de tous les sans papiers. Un collectif calaisien s’est formé pour organiser cette manifestation : D’ailleurs, nous sommes d’ici. Il est composé de syndicats, d’associations qui militent pour la défense des Droits de l’homme et d’associations qui viennent en aide aux migrants et aux sans-papiers sur Calais comme Salam, les No Borders ou encore Terre d’Errance.

Le cortège composé d’environ 150 personnes a quitté la rue de Moscou pour se rendre vers la Place d’Armes puis la rue Royale. L’arrivée était prévue devant l’hôtel de ville, sous les regards amusés d’un couple de mariés et de leurs invités, tout étonnés de voir débarquer autant de monde devant le parvis de la mairie.

« Depuis plus de dix ans, les sans-papiers migrants errent dans les rues de Calais, coincés entre la France et l’Angleterre, explique Philippe Wannesson, président de la Marmite aux idées et un des principaux organisateurs de cette manifestation. Le migrant n’est pas l’envahisseur mais une personne qui cherche une protection en Europe car dans son pays, sa vie est menacée par la guerre, la famine ou la pauvreté. Ils sont traqués et persécutés chaque jour dans les rues calaisiennes par la police et les autorités ».

La répression policière est l’un des reproches faits par les militants de ce collectif qui font remarquer que « cette omniprésence policière pèse aussi sur les Calaisiens, notamment dans les quartiers sensibles ».

Avec cette manifestation, les militants du collectif D’ailleurs, nous sommes d’ici, veulent marquer les esprits des Calaisiens : « Sans une prise de conscience collective de notre part, la situation à Calais va continuer de se dégrader pour les Calaisiens et les migrants. C’est collectivement qu’il faut réagir, avec ou sans papiers », conclut Philippe Wanesson.

Vincent PIHEN

Vos réactions sur www.nordlittoral.fr Pour tout contact : dailleurs.dici@laposte.net. À savoir que les No Borders ont lancé une pétition pour soutenir leurs militants mis en examen  : legal-team-calais@riseup.net


Ce contenu a été publié dans Activités des Collectifs locaux, collectifs nord-est, Documents, presse sur le collectif, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.