Nantes – Communiqué des Alternatifs 44

jeudi 26 mai 2011

D’ailleurs, ils sont d’ici ! Pour tous les Campesinos du Monde, rassemblement samedi 28 mai 14h devant la Préfecture de Nantes.

Il doit débarquer à Nantes samedi à 14h30 pour rejoindre la Petite Géante, mais le Campesino pourrait bien être refoulé par la Police aux Frontière.


Originaire de Guadalajara, à quelques 500 kilomètres de Mexico, le Campesino est attendu à Nantes samedi en début d’après-midi. Ressortissant mexicain, il n’a pas besoin d’un visa si son séjour en France est inférieur à 90 jours, ce qui est le cas. Selon nos informations, c’est la compagnie Royal de Luxe qui lui aurait transmis l’attestation d’accueil – que le député-maire de Nantes, M. Ayrault, aurait personnellement paraphé. La compagnie lui aurait également remis les sommes nécessaires pour justifier de 30 euros/jour de ressources financières propres et souscrit une assurance médicale/rapatriement pour un montant de 30 000 euros.


Malgré cette diligence, le Campesino pourrait bien être refoulé à son arrivée à Nantes.
En effet, voyageant par mer, il n’est pas en possession du billet d’avion aller-retour nécessaire à son entrée sur le territoire français. Toujours selon nos informations, Jean-Luc Courcoult négocierait actuellement auprès d’Air France l’achat d’un tel billet.


Mais ce que la Petite Géante et Royal de Luxe n’ont pas prévu c’est le statut du Campesino pendant son séjour à Nantes. En effet, selon plusieurs sources préfectorales et policières, un séjour en qualité de touriste ne répond pas aux activités publiques annoncées et c’est bien d’un visa court séjour professionnel de moins de 3 mois que le Campesino devrait disposer pour pouvoir poser le pied sur le sol nantais. Or la complexité des démarches nécessaires pour l’octroi d’un tel visa exclut totalement que le Campesino puisse en disposer. (60 euros pour déposer la demande, non remboursables. Rendez-vous auprès du Consulat à Mexico obligatoirement pris par internet. Deux photographies 3,5 X 4,5 cm en couleur sur fond clair, avec une distance de 2,3cm entre les deux oreilles. Original et photocopie de l’invitation de la compagnie en France. Original et photocopie de la compagnie au Mexique spécifiant les références professionnelles du demandeur. Justificatif de moyens de subsistance en France , trois derniers bulletins de salaires avec un revenu minimum de 600 euros/mois – soit 10 000 pesos quand le salaire mensuel moyen brut au Mexique est de 5 600 pesos - ).


Aussi, à l’appel du collectif uni-e-s contre une immigration jetable (UCIJ) et de nombreuses associations, un rassemblement est organisé ce samedi 28 mai à 14h devant la Préfecture de Nantes contre la politique raciste du gouvernement, pour le soutien aux peuples en lutte et la régularisation des sans papiers. Cette mobilisation est importante pour contraindre la Préfecture à faire machine arrière et permettre non seulement au Campesino de répondre à l’invitation de la Petite Géante mais à tous les Campesinos venus d’ailleurs d’être enfin reconnus d’ici. Les Alternatifs 44 invitent à y participer nombreux.

Ce contenu a été publié dans Activités des Collectifs locaux, collectifs nord-ouest, Tribunes et actualité, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.