Tours – de la Coord° du 4 septembre à D’ailleurs nous sommes d’ici 37

Contact courriel : dailleursnoussommesdici37@gmail.com
Pour plus d’infos : blog dnsi37.thefreecat.org.

dernière initiative :  14-17 mars Mobilisation anticoloniale et antiraciste appelée localement par les signataires de l’appel local DNSI37 (Alternative Libertaire 37, ATTAC 37, Chrétiens-Migrants, Collectif Antiracisme 37,  FSU 37, Ligue des Droits de l’homme 37, NPA37, RESF 37, Solidaires 37) et Collectif 37 des travailleurs sans papiers  Collectif Palestine 37, Sud-Etudiant Tours, Radio Béton…

Programme : 17 mars  - Marche Festive Anticoloniale et Antiraciste, Rendez-vous 15 h Place de la Liberté

Soutien de Radio Béton, avec une émission à écouter le Mercredi 7 mars « Demain le Grand Soir » de 19h à 20, jingles et  « antennes ouvertes » pendant la semaine ;
• 14 mars : Projection Sud-Etudiant, Fac des Tanneurs salle 218 – 18h – « Un racisme à peine voilé » de Jérome Host (2004) ; • 16 marssoirée-débat DNSI37 au Centre de Vie du Sanitas, salle F. Maurice : 19h30 – Buffet militant ; 20h30 – interventions, vidéoprojections et débats : « Colonialisme et racisme d’hier à aujourd’hui », avec Ahmed Koulakssis ‹ Une intimité historique toujours d’actualité › – Selma Oumari ‹ Rompre avec la Françafrique : quelles solidarités ? › (en lien avec des membres du collectif 37 des travailleurs sans papiers) – Omar Slaouti ‹ Quartiers populaires : des colonies intérieures ? ›

Vendredi 9 mars : réunion unitaire de finalisation, 19 h à la FOL(57 Bd Heurteloup)  de la semaine anticoloniale et antiraciste à suivre, ouverte à tous ceux et toutes celles souhaitant s’associer à cette mobilisation en participant aussi à son organisation (diffusion de l’information en amont, interventions sur Béton, buffet militant et logistique de la réunion-débat du 16/03, calages des différentes composantes de la marche festive, etc.).  Si vous êtes dans ce cas sans pouvoir venir à la réunion n’hésitez pas à nous le faire savoir en nous envoyant vos propositions (dailleursnoussommesdici37@gmail.com). Idem pour recevoir une version diffusable PDF du tract (trop « lourd » pour être mis en ligne ici). Les organisations associatives, syndicales, politiques, peuvent continuer à signer l’appel à mobilisation, que ce soit au niveau :

Enfin d’autres évènements locaux organisés distinctement peuvent encore entrer dans une logique de soutien réciproque avec cette mobilisation, ne serait-ce qu’en nous autorisant à en faire état dans le cadre de notre communication (au moins électronique, radio, presse etc.). Auquel cas là-encore, merci de nous le faire savoir rapidement.

Synthèse des décisions et autres propositions précédemment intervenues  concernant cette mobilisation (réunions des 16/01, 23/01, 06/02, 21/02, 29/02) :

Marche festive « anticoloniale et antiraciste » le 17 mars (départ 15h pl. de la Liberté) avec support Radio Béton qui donnera lieu :

  • à une antenne ouverte » (émissions dédiées aux questions politiques et sociales ou moins spécifiques, agenda culturel etc.) ;ntenne ouverte » (émissions dédiées aux questions politiques et sociales ou moins spécifiques, agenda culturel etc.) ;
  • à un « jingle » d’annonce récurrent les jours précédents et un « micro-baladeur » pendant la marche (pour retransmission en direct ou reportage ultérieur) ;
  • à une éventuelle participation à l’animation sonore de la marche du 17/03 à l’exemple de la mobilisation anti-congrès du FN l’an dernier (à l’étude) ;

Conférence débat le vendredi 16 mars, au Centre de Vie du Sanitas (salle « moyenne ») : du racisme hérité du passé colonial à ses expressions post et néo-coloniales actuelles. Côté tribune, sur la gestion militaro-policière des quartiers populaires (« post-colonisés »), M. Rigouste, contacté, n’est pas disponible. Ahmed Koulaksiss (Collectif Palestine 37) a reconfirmé sa disponibilité pour une intervention sur les liens historiques entre colonialisme et racisme (ces « amis-intimes », quand la décolonisation de notre histoire, de nos institutions, de nos représentations, n’est toujours pas intervenue) ; d’autres pistes sont en cours d’exploration sur les thématiques précédemment envisagées (discriminations islamophobes et autres stigmatisations « post-coloniale » des musulmans, relations « françafrique », entre passé colonial et néo-colonialisme, question palestinienne et complicités néo-coloniales franco-israéliennes, etc.). Côté logistique, la salle « moyenne » du Centre de Vie du Sanitas est réservée pour le vendredi 16/03 (équipée d’un écran pour éventuelles projections, du matériel audio-vidéo complémentaire pouvant être loué).

Dernières nouvelles (29/02) :  Sud-Etudiant Tours prévoit une projection du film « Un racisme à peine voilée » à la Fac des Tanneurs le mercredi 14/03. Omar Slaouti interviendra sur le volet « Ni Kärcher » des quartiers populaires et enfin Selma Oumari sur la question des relations « Françafrique », en lien à des membres intéressés du collectif37 des travailleurs sans papiers.

Recensement des initiatives déjà prévues sur des thématiques susceptibles d’entrer dans le cadre (très large) de cette mobilisation et donc de nous rejoindre sur l’un des appels et/ou de figurer au programme en tant qu’événements connexes sur le document final d’information.

Événements passés :

Réunion du 16/01/12 : Projets d’initiatives QP (Stop le Contrôle au Faciès) et bilan DNSI du 17/12.

Samedi 17/12 à 15h pl. Jean-Jaurès, avec le Collectif 37 des travailleurs sans papiers et son comité de soutien, à l’occasion de la Journée Internationale des Migrants, rassemblement pour « la solidarité contre la peur et l’exploitation » sur notre stand d’information Pl. Jean-Jaurès (côté Bd Béranger, sur le terre-plein faisant presque face aux marches du palais de justice, à l’entrée du marché aux fleurs).

Ainsi que notre tract d’annonce ( DNSI37-Journée Internationale des Migrants-17décembre-Couleur) ne le détaille pas, des boissons chaudes, petits gâteaux et des animations seront au rendez-vous :

  • L’association d’éducation populaire STAJ ouvrira le bal avec son « porteur de paroles », un espace d’échange et de réflexion où vos points de vue seront recueillis, exposés et pourront être débattus ;
  • Le Barroco-Théâtre et des membres du collectif 37 des travailleurs sans papiers et de leur comité de soutien, exécuteront ensuite un « Ballet de Balais » qui, si vous en avez manqué la première, reviendra vous surprendre plusieurs fois dans l’après-midi.
  • À la tombée du jour, sera projeté en avant-première un film réalisé par Franck Wolff sur le Collectif 37 des travailleurs sans papiers (à voir en ligne).
  • Et tout au long du rassemblement, vous pourrez sur le stand exprimer votre soutien à ces travailleurs migrants devenus sans papiers (en signant la pétition, en contribuant à la caisse de solidarité, en participant aux discussions) et plus généralement, vous informer et échanger sur la situation inique faite aux migrants à Tours (comme, malheureusement, un peu partout ailleurs, en France).

Réunions unitaires des 14/11, 24/11, 1/12 et 8/12 pour travail sur nos perspectives, notamment autour du Collectif 37 des travailleurs devenus sans papiers d’une part,  et de nos futures interventions en quartiers populaires  d’autre part (cf. ODJ du 1/12).

Lundi 7 novembre, 18h30 à la FOL (57, Bd Heurteloup, à l’étage à droite), prochaine réunion unitaire et ouverte du Collectif DNSI37.

Vendredi 4 novembre à 18h00 Place Anatole France : Soyons nombreux à manifester en soutien au Collectif des Travailleurs Sans-Papiers de Tours  ! Chacun est invité à venir avec de quoi animer et donner un maximum de visibilité à ce cortège (sur le thème du travail, du chantier etc.) : casques et lampes de chantier, combinaisons et autres vêtements de travail avec éléments réfléchissants, au pire vos gilets jaunes, lampes torches, frontales… Sans oublier de quoi faire du bruit : percussions, vieilles casseroles, louches, cuillères ! Objectif : la préfecture, où nous remettrons l’ensemble des dossiers de demande de régularisation pour tous ces travailleurs arbitrairement transformés en sans papiers.

Mercredi 2 novembre : Conférence de presse du collectif des travailleurs sans-papiers de Tours.

Jeudi 6 octobre, 18h30 à la FOL (57, Bd Heurteloup, à l’étage à droite), réunion unitaire et ouverte visant à tirer le bilan de notre initiative DNSI37 de rentrée, le Festival « D’ailleurs et d’Ici » des 23 septembre (soirée conférence-débat) et 24 septembre (ateliers-débats, expos, spectacles, concerts et animations) derniers, Salle et Place Raspail à Tours.

Festival D’ailleurs et D’ici, les 23 et 24 septembre 2011, Salle et Place Raspail : Afficher/Télécharger le tract complet de présentation recto (Collectif DNSI) Verso (Programme de l’Initiative) au 19/09/11 : Tract DNSI A4 – Festival 23-24-DNSI37

Mardi 13 et lundi 19 septembre, même lieu même heure (18h30 – FOL, 57 Bd Heurteloup, à l’étage à droite), prochaines réunions unitaires et ouvertes de préparation de notre initiative DNSI37 de rentrée qui se déroulera à Tours, salle et place Raspail, les 23 septembre (soirée conférence-débat) et 24 septembre (ateliers-débats, expos, spectacles, concerts et animations).

Voir tract de présentation du collectif DNSI 37 et de pré-annonce de notre initiative : Tract DNSI37 A4 – Présentation Post 28-Annonce 23-24_09.

6 septembre 2011 : Poursuite de la préparation de notre initiative de rentrée, suite à la réunion du 29 août dernier, qui a réuni 11 personnes (à titre individuel ou mandatées par RESF, ATTAC, LDH, NPA, AL, Solidaires, Collectif Antiracisme 37, Vélorution, FOL...) et  a vu notamment le déblocage de la question du lieu, grâce à l’obtention de la salle Raspail.  L’endroit nous permettra de nous déployer aussi en extérieur, le samedi, sur la place du même nom. Au CR du 29/08 : Point formalités administratives à accomplir et qui seront portées pour le collectif par la LDH37.  Point conférence du 23/09. Point 24/09 (participation d’organisations et assos, animation des débats, interventions artistiques et culturelles :  appel aux différentes structures de notre collectif à mobiliser largement parmi leurs membres pour assurer la diffusion en amont ; puis pour les différentes tâches logistiques le jour-même.

29 août 2011 : Poursuite de la préparation de notre initiative de rentrée les vendredi 23 (conférence) et samedi 24 septembre (tables d’infos, ateliers-débats, théâtre et concerts), suite à la réunion du 17 août qui avait réuni 9 personnes (à titre individuel ou mandatée par RESF, ATTAC, LDH, NPA, Collectif Antiracisme 37, STAJ, L’Engrenage et relais d’infos FOL, Colonne de fer) et s’était centrée su la problématique du ou des lieu-x (source principale de blocage) ; ainsi que sur les thèmes et problématiques en traiter en conférence le 23 et en débats-publics le 24.

17 août 2011 : Réunion unitaire et ouverte, 18h30 à la FOL (57 Bd Heurteloup), pour l’organisation d’une initiative de rentrée D’ailleurs nous sommes d’ici à Tours,  les vendredi 23 (conférence) et samedi 24 septembre (tables d’infos, ateliers-débats, théâtre et concerts). La réunion du 18 juillet dernier avait réuni 15 personnes (à titre individuels ou mandatées par RESF, Chrétiens-Migrants, ATTAC, LDH, Solidaires, Alternative Libertaire, NPA, Coll.Antiracisme37, FOL…). Au CR du 18/07 : Point des contacts en cours pour les interventions artistiques (Cie Théâtrale jeune public, théâtre-forum, Rap-Slam, Chanson jazz manouche), l’animation des ateliers-débats (STAJ, le Pavé-l’Engrenage et Débattons dans les rues, Vélorution et les arbres du Sanitas), les tables d’information (RESF, 4 de Tours, VISA … et tous collectifs, associations, orgas syndicales ou politiques intéressés). Problématique du ou des lieu-x (aucune salle disponible aux Fontaines ou aux Sanitas : il faut réorienter nos recherches). Logistiques sonorisation et autres questions matérielles.  Point sur la conférence du 23 et les intervenants pressentis. C. Delaunay, historien de l’immigration qui analyse la construction de la figure de l’étranger sous la 3ème république (figure de l’étranger inquiétant et délinquant, réponse à l’émergence du militantisme, alors que les classes laborieuses sont perçues comme dangereuses) dans la foulée de Gérard Noiriel est disponible et d’accord pour intervenir le 23/09 : lui préciser une problématique.  Débat sur intervention universitaire et/ou intervention militante : ne nous priver d’aucun appui. Les universitaires sollicités sont d’ailleurs des militants engagés. De plus, émerge l’idée de mixer intervenants universitaires et syndicalistes VISA. Moyen de créer une situation de rencontre entre ces différents milieux ; de travailler cette articulation en matière de droit des étrangers et de faire avancer la construction d’un réseau plus diversifié sur ces questions ; sans oublier la possibilité de réunir ainsi des publics différents : de quoi contribuer à enrichir le débat final, que les ateliers du lendemain permettront de prolonger et mettre en vie.

18 juillet 2011 : Réunion unitaire et ouverte, 18h30 à la FOL (57 bd Heurteloup) pour une initiative de rentrée D’ailleurs nous sommes d’ici à Tours, les 23 et 24 septembre suite à la réunion du 30 juin dernier (12 présents à titre individuel et/ou mandatés par RESF37, LDH37, AL37, Collectif Antiracisme37, Solidaires37, NPA37), qui a permis d’acter le principe d’une telle intervention festive à débats. La recherche du ou des lieu-x privilégiera un quartier populaire (Sanitas ou Fontaines) et une salle devant laquelle l’initiative pourra se déployer partiellement en extérieur. Au programme sont envisagés : le vendredi 23 au soir, une conférence ; le samedi 24 en journée : théâtre, musique, ateliers-débats, tables-stands d’info. Consensus pour faire jouer en priorité -et contribuer ainsi à développer- le réseau local, en articulant tous les outils à disposition, pour mieux s’adresser à tous les publics : des références universitaires aux techniques éprouvées par l’Education Populaire (cf. « ateliers de désintoxication du langage », théâtre-forum…). Intérêt du théâtre comme outil de communication et même de débat dans le cas du théâtre forum (les spectateurs peuvent interrompre une scène qui ne leur convient pas pour y prendre part en tant qu’acteurs). Le Barroco Théâtre (St-Pierre-des-Corps) est rompu à ce mode d’intervention. STAJ, Débattons dans les Rues, L’Engrenage (un Pavé à Tours), ont également des techniques pour faire parler les gens. Un enjeu central : susciter le débat, s’assurer de prises de paroles claires, compréhensibles par chacun-e. Points divers (contacts artistiques ou médias engagés, aspects logistiques, financiers…). Discussions concernant les thèmes de débat à aborder et les intervenants pressentis à cet effet, notamment pour la conférence du vendredi soir : nous disposons d’un « réservoir » d’universitaires très intéressants sur Tours (Cédric Delaunay et ses travaux sur l’histoire de l’immigration appuyés sur ceux de Gérard Noiriel ; Le géographe Olivier Legros, membre d’URBA-ROM et ses travaux sur la construction législative de l’exclusion …). Sur les discours et faits relevant d’un racisme institutionnel à dénoncer et combattre localement et susceptibles d’alimenter nos argumentaires, ateliers-débats et tables d’info du samedi : atteintes liberticide dans l’état policier (à articuler au soutien aux 4 de Tours, et à la résistance à Base-Elèves), dénonciations des violences et abus policiers dont contrôle au faciès (situation locale en la matière ?) ; stopper la victimisation des sans-papiers en appuyant l’argumentaire politique sur des données économiques chiffrées : liberté de circulation car les richesses du monde le permettent ; articuler avec les peuples en luttes pour la liberté, la dignité et la justice sociale ; enfin articuler aux questions sociales, dans le cadre plus large des attaques anti-pauvres ; cf. accusation anti-immigrés de la rectrice d’académie d’Orléans-Tours stigmatisant les résultats des élèves « issus de l’immigration » (en lien à l’illettrisme supposé des parents) à la suite d’un Guéant.

30 juin 2011 : Réunion unitaire et ouverte à 18h30, Fédération des Oeuvres Laïques (57 bd Heurteloup), 2ème étage, pour préparer l’été et surtout la rentrée  à Tours :  décider d’une initiative liant débat(s)-public(s), atelier(s) et dimension festive à intervenir fin septembre ; en préciser les modalités et contenus (voir compte-rendu de la réunion du 15/06 précédemment transmis).

15 juin 2011 : compte-rendu réunion de bilan et perspectives de la mobilisation du 28 à Tours, à la FOL, 57 Bd Heurteloup, 2ème étage.

Topo « bilan et perspectives nationales » (suite participation à l’AG D’ailleurs Nous Sommes d’Ici nationale du 4 juin 2011).

Bilan local : si par manque de temps, la manifestation du 28 mai n’a pu prendre le caractère festif qu’on aurait souhaité lui donner, elle a fait l’objet d’une assez bonne diffusion en amont (par des membres des organisations les plus actives sur les tâches, au sein de la Coordination du 4 septembre + collectif antiracisme37). Au-delà de la participation (150 à 300), elle s’est caractérisée par un cortège dynamique et motivé, sur un itinéraire sympathique, changeant agréablement des habitudes, rejoint par des personnes non-repérées comme militantes, voire manifestement de passage. Réactions très positives, de ceux qui se sentent solidaires ou surtout directement concernés par les enjeux de l’antiracisme ; questionnant, demandant à intervenir, aidant les militants à faire signer la pétition ou à la diffusion de tracts. L’inscription dans un cadre national a pu contribuer à donner une autre résonance. Nous avons su saisir cette occasion de reprendre la parole, dans notre espace public, contre le racisme institutionnel…

Perspectives locales : nécessité de poursuivre un travail de fond coordonnant les différents fronts de l’antiracisme dans le contexte actuel et au vu des politiques menées. Dans quel cadre ? Le plus unitaire possible. D’ailleurs Nous Sommes d’Ici est-il aujourd’hui celui-là, quand d’autres existent déjà ?  Différentes initiatives se coordonnent à travers plusieurs cadres antérieurs, dont les périmètres ne se recoupent jamais strictement, chacun privilégiant tel angle d’attaque (par ex., l’UCIJ se situe plutôt sur le volet « ni Charter »). Ce nouveau cadre se démarque par sa volonté d’englober et de contribuer à redynamiser l’existant, en vue de mobiliser toujours plus largement la société civile sur la question du racisme institutionnel. Il ne s’agit pas seulement de se borner à contester les thèses sur l’immigration de l’extrême-droite, ni même les politiques menées à cet égard par la droite au pouvoir ; mais aussi :

  • d’interpeller les forces de gauche, vis-à-vis de leurs bilans passés et comme de leurs programmes à l’approche des présidentielles et dans la perspective de l’après (cf. intervention d’E. Plenel lors de la conférence proposée avec succès sur la mobilisation anti-FN de janvier) ;
  • d’interpeller aussi la gauche sociale, le mouvement syndical ; là encore un outil existe, avec l’initiative intersyndicale VISA, qui reste encore trop peu investie.

a) Accroître nos liens, démultiplier l’impact et l’audience de nos interventions, du local au national. Même si c’est déjà le cas de fait, relayer nos infos  et coordonner toujours plus efficacement et visiblement nos fronts d’intervention respectifs. Exemple de la formation au droit des étrangers proposée par RESF, mise en œuvre collectivement par FSU, Solidaires, CGT. à destination (sans exclusive) des travailleurs sociaux. DNSI propose un cadrepour continuer à jouer cette carte de la solidarité entre les différentes structures engagées.

b) Présence au moins sous forme de « tables » sur les événements festifs, notamment musicaux, qui émailleront l’été, comme fut le cas sur le festival « Peuples en Mouvement » (RESF + collectifantiracisme37) . Le collectif antiracisme envisage de tenir ce type de table sur le festival « Terres du Son », qui serait « partageable » avec DNSI.

c) Intervention spécifique, fin septembre, liant débat(s) public(s), ateliers, et dimension festive (musique, théâtre y compris pour enfants, pourquoi pas faire appel au théâtre-forum conjuguant spectacle et débat public cf. Théâtre de l’Opprimé, ou « conférence gesticulée » + ateliers cf. Le Pavé ou L’engrenage). Relayer dans les quartiers, notamment auprès des jeunes, l’initiative du collectif Stop Le Contrôle Au Faciès (intégrée à un nouveau tract local ?).

28 mai 2011 : Manifestation « D’ailleurs Nous Sommes d’Ici » : rassemblement 14h30 place Jean-Jaurès, pour un parcours d’environ 1h30 à 2h00 qui s’achèvera devant la préfecture, appelée dans le cadre de la Coordination du 4 septembre. voir le tract d’appel  : Tract Unitaire DNSI – Verso – Appel Local; au recto idem appel national.  Rendez-vous militants tourangeaux soutenus en amont :

  • marche des fiertés de la Gay Pride le samedi 21 mai
  • verdict (délibéré) du procès des 4 de Tours le jeudi 26 mai à 13h30 (rassemblement devant le palais de justice)
  • même jour à 20h00, soirée CNP au cinéma les Studios sur les lois liberticides (notamment loppsi2).
  • Signataires de l’appel local : LDH37, NPA37, Collectif-Antiracisme37, RESF37, Solidaires37, ATTAC37, Alternative Libertaire 37, UNEF37, PS37, Chrétiens-Migrants37, tous membres de la Coord° du 4 septembre, sauf Collectif-Antiracisme37.

6 mai 2011 : réunion de lancement de la mobilisation D’ailleurs nous sommes d’ici à Tours (Les Halles, salle 121, 18h30) 1er mai : sur le cortège, 1ère diffusion de l’appel national + annonce de la 1ère réunion locale appelée par la LDH dans le cadre de la Coordination du 4 septembre (environ 500 tracts).

23 mars 2011 : réunion appelée par des individus autour de l’appel D’ailleurs Nous Sommes d’Ici (bar le Serpent-Volant), débouchant sur le lancement d’un nouveau « collectif antiracisme37″‘ en vue d’intervenir en profondeur et durablement sur les problématiques locales ; et décidé à ce titre à soutenir la mobilisation D’ailleurs Nous Sommes d’Ici mais se charger de son organisation, confiée à la Coord° du 4 septembre, en présence du président de la LDH37 qui l’anime.

Antériorité(s) : • 15 janvier 2011 : 3 jours de mobilisation anti (congrès) FN, portée par la Coordination du 4 septembre (http://ldh.tours.free.fr/spip.php?rubrique57). Pendant la manifestation, des militants du NPA (Paris/RP) font déjà signer l’appel Le Cour Grandmaison • 4 septembre et 17 octobre 2010 – lancement de la Coordination du 4 septembre pour porter la mobilisation anti racisme et xénophobie d’état : « non à la politique du pilori »  ; puis organisation d’un rassemblement. Cf. http://nonalapolitiquedupilori.org/communique-de-50-organisations/ et http://ldh.tours.free.fr/spip.php?rubrique52&lang=fr Les membres inititaux de la Coord° : ATTAC 37, CGT 37, Chrétiens- Migrants, la Cimade 37, le Collectif Palestine 37, le Comité de soutien aux 4 prévenu(e)s de Tours, Convergence 37, Désirs d’avenirs 37, Diversi’T 37, Fac Verte 37, la FASE 37, FSU 37, la Ligue des droits de l’Homme 37, le MJS 37, le NPA 37, le NPA_Jeunes 37, le PCF 37, le PG 37, le Planning Familial 37, le PS 37, le RESF 37, Solidaires 37, SUD Etudiant 37, l’UNSA 37, l’UNSA Education 37, Voyageurs 37. En soutien mais non signataire : Alternative Libertaire 37.

Ce contenu a été publié dans Activités des Collectifs locaux, collectifs nord-ouest, Uncategorized, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.